COVID-19 : Le gouvernement vise une immunité collective à travers la campagne de vaccination à grande échelle

L'objectif du gouvernement est de vacciner au moins 60 % de la population afin d'obtenir une "immunité collective" et dans ce contexte, de nombreux efforts sont déployés pour introduire des vaccins dans le pays afin qu'un maximum de personnes puissent être inoculées, a déclaré, ce soir, l’Attorney-General et ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, lors du point de presse quotidien du Comité national de communication qui s'est tenu au Bâtiment du Trésor à Port Louis.

Parlant de la controverse autour du vaccin AstraZeneca, le ministre Gobin a rassuré la population en affirmant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exclu tout lien entre le vaccin et la COVID-19. Il a souligné que le vaccin comporte certains effets secondaires mais qu'il est sans danger, sauf pour les personnes souffrant de problèmes de santé. Il a également évoqué la guerre commerciale que se livrent les laboratoires pour produire des vaccins contre le virus.

En ce qui concerne le formulaire de consentement qui doit être signé avant de se faire vacciner, l’Attorney-General a rassuré que cela se fait dans un esprit de transparence, ajoutant que les avantages du vaccin l'emportent sur les risques. Rappelant que les premiers cas de COVID-19 ont été détectés il y a seulement un peu plus d'un an, il a souligné qu'aucun laboratoire n'avait jamais développé un vaccin en si peu de temps, alors que normalement, il faut au moins cinq ans pour produire un vaccin. Le vaccin, a-t-il souligné, a été approuvé pour une utilisation d'urgence à Maurice et par l'OMS.

Sur le plan juridique, il a souligné que le Royaume-Uni a adopté l'année dernière le Vaccine Damage Payments Scheme, tandis que les États-Unis accordant, eux, l'immunité aux entreprises de fabrication.
 
Campagne de vaccination
Également présent, le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Jagutpal, a réitéré la nécessité de mener une campagne de vaccination à grande échelle, ajoutant que plusieurs vaccins seront utilisés au cours de cette campagne. Dans ce contexte, il a annoncé que Maurice recevra, le 19 mars 2021, un premier envoi de 200 000 doses de Covaxin en provenance de l’Inde. Il a exprimé sa sincère gratitude au gouvernement indien pour ce geste et pour son soutien indéfectible et continu au développement de Maurice. Cette action, a-t-il réitéré, démontre les liens solides qui existent entre les deux pays. 

A propos du Covaxin, il a souligné que le Comité de vaccination a déjà approuvé le vaccin produit par Bharat Biotech en Inde et qui a un taux d'efficacité de plus de 80%. Dr Jagutpal a en outre déclaré que des millions de personnes ont déjà utilisé le vaccin Covaxin sans aucun effet secondaire.

Il a également indiqué qu'avec l'aide du Haut Commissariat indien, Maurice fera l’acquisition davantage de doses du vaccin Covishield auprès du Serum Institute of India. En outre, le ministère de la Santé et du Bien-être entreprend les formalités d'achat du vaccin russe Sputnik, a-t-il déclaré.
Il a rappelé qu'actuellement, les frontliners et les détenteurs du Work Access Permit se font vaccinés, ajoutant que la campagne de vaccination sera bientôt ouverte au public.

Pour sa part, Dr Catherine Gaud a indiqué que tous les patients du COVID-19 à Maurice sont stables. A propos de la controverse entourant le vaccin AstraZeneca, elle a souligné que le vaccin est efficace à plus de 94% contre le coronavirus, ajoutant que quelque 17 millions de personnes dans le monde ont déjà reçu le vaccin AstraZeneca et que seuls 15 cas de caillots sanguins et 22 cas d'embolie pulmonaire ont été détectés. Elle a déclaré qu'il n'y a aucun fondement derrière la controverse, soulignant que l'OMS est favorable au vaccin.
 
Derniers chiffres sur la situation du COVID-19 à Maurice
- A ce jour, un total de 156 cas positifs a été détecté.
- Trois nouveaux cas ont été détectés aujourd'hui, deux du cluster de Curepipe et un du cluster de Malherbes.
- Quelque 368 tests PCR ont été effectués aujourd'hui.
- Des tests aléatoires sont effectués dans tout le pays et jusqu'à présent, ils se sont tous révélés négatifs.
(Source : GIS)