Covid responsable

On peut reprocher beaucoup de choses à ceux qui nous gouvernent. Et la sourde colère qui est montée des rues de Port-Louis samedi dernier, a bien exprimé le ras-le-bol. Sur un dossier, par contre, et en toute honnêteté, il faut saluer la manière dont ce même gouvernement fait preuve d’une rigueur absolue et bienvenue : la Covid-19.

L’île Maurice reste, aujourd’hui, un des rares pays au monde ou, ne faisons pas la fine bouche, la gestion de la pandémie est couronnée de succès. Avec aucun cas positif local enregistré depuis avril, la République fait office de modèle.

par Jean-Joseph Permal
Rédacteur en chef

La pression, locale, et internationale a été telle ces dernières semaines, que je pensais que le gouvernement, plutôt sonné depuis samedi, n’allait plus pouvoir résister. Or, sur ce dossier, j’insiste, le gouvernement ne dévie pas.
L’ouverture des frontières en trois étapes est sans doute la meilleure formule qui s’offrait au gouvernement. Elle permettra de voir venir, d’ajuster, éventuellement le dispositif.
Ce qui se passe actuellement sur l’île d’El Hierro – un de seuls endroits en Espagne à avoir échappé à la pandémie fait face actuellement à un « lockdown » sévère dans le cadre d’une seconde vague puissante. Au début de la pandémie, cette île des Canaris avait enregistré que peu de cas et un seul décès.

Rouvrir la destination de manière intempestive pour soulager l’industrie hôtelière et sauver une saison touristique à ranger aux oubliettes, serait irresponsable. Faisons donc preuve de patience.
L’île Maurice ouvrira, à un moment donné, ses frontières. Pour l’instant il s’agit de rester Covid-responsable et ne pas céder aux chants des sirènes. Nos gouvernants, sur ce plan-là, au moins, l’ont bien compris.